Le tourisme à l’Aquarium et Centre marin du Nouveau-Brunswick

L’Aquarium et Centre marin du Nouveau-Brunswick, situé à Shippagan, a ouvert ses portes en 1982 et a accueilli son millionième visiteur en août 2009. C’est le plus important aquarium des provinces de l’Atlantique. L’établissement génère habituellement une affluence de 30 000 à 35 000 personnes par année, de fin mai à la fin septembre. Dix-sept semaines d’activité intense au coeur d’une industrie touristique durement touchée par la pandémie COVID-19.

Malgré une diminution marquée de l’affluence, par rapport à 2019, l’engouement est toujours présent pour les amateurs de ce musée de la mer qui faisaient la queue à l’entrée le 14 juillet dernier – les actuelles restrictions n’autorisant que 100 personnes à la fois. La levée de toutes les restrictions est toutefois attendue pour le début du mois d’août, lorsque la province passera en zone verte. A l’entrée, le visiteur est soumis à un questionnaire sur son état de santé. Des lavabos ont été installés à deux pas de la porte d’entrée. Le port du masque est obligatoire et la distanciation physique est assurée par des flèches au sol qui viennent diminuer la déambulation aléatoire des visiteurs. Les mesures de sécurité sont prises au sérieux dans cet établissement gouvernemental. Le visiteur s’y sent en sécurité.

L’ouverture de la frontière avec le Québec en juin dernier n’a pas permis de regagner la majeure partie de la clientèle aquariophile. En effet, les touristes québécois représentent 50 % de l’affluence annuelle. Les touristes ontariens, qui représentent 5,5 % de la clientèle, se font également rares cette année, idem pour les Américains qui représentent habituellement 1,5 % des visiteurs. La fermeture des frontières provinciales et canado-américaine y est sans doute pour beaucoup dans cette diminution d’au moins 50 % de l’affluence normale saisonnière. L’espoir se fonde pour un retour à la normale à l’été 2022. Avec de la chance, quoique très tardive dans la saison, l’ouverture éventuelle de la frontière canado-américaine, annoncée le 15 juillet par le premier ministre du Canada Justin Trudeau, ajoutera quelques visiteurs supplémentaires au bilan touristique. Or, l’été 2021 aura surtout été marqué par la présence des résidents de la Péninsule et d’une poignée de canadiens vaccinés en balade dans les Maritimes.

Même si plusieurs activités manquent au programme, à cause des restrictions liées à la COVID-19, le plaisir de la visite vaut vraiment le détour. Une centaine d’espèces marines sont exposées dans les bassins y compris les phoques communs qui est toujours un attrait spectaculaire autant pour les petits que pour les grands. L’exploration est captivante. On y découvre des espèces marines hébergées dans leur habitat naturel. Le visiteur plonge littéralement dans les eaux canadiennes en offrant une vitrine sur les écoystèmes marins et les industries qui en dépendent.

Par ailleurs, cet hiver, une publication est envisagée, grâce au soutien du groupe Les Amis de l’aquarium inc. pour faire plus amplement connaître l’histoire de cet établissement, pour garder des traces de ce qui s’y est passé, pour garder le souvenir vivant.

Voir le site pour les détails

2021-07-17T09:21:48-04:00

Archives