Steeve Lechasseur

Par HeleneCaroline Fournier

Né à St-Elzéar, en Gaspésie, en 1967, Steeve LECHASSEUR débute la peinture en 1989. Très près de la forêt et des espaces verdoyants, l’artiste puise son inspiration dans les images de son enfance passée auprès de la nature. Après avoir visité le Musée des Beaux-Arts de Montréal qui présentait une exposition de Salvador Dali, Steeve LECHASSEUR, fortement impressionné par la force de ce maître, va se mettre à peindre des oeuvres très originales. Il comprend que la peinture ouvre des possibilités infinies où les seules limites résident dans l’artiste lui-même. Sa quête artistique se poursuit dans une recherche et un travail sur lui. Il se perfectionne auprès d’artistes déjà établis ainsi qu’au Cégep. Le surréaliste, toujours présent dans ses oeuvres, se rapproche de l’art naïf par la simplicité des formes et la vivacité de ses couleurs. Un style naît, dérivé du pointillisme. Ce style est baptisé «héliocentrisme». Son objectif est de favoriser l’inspiration artistique créatrice tout en cueillant l’inattendu. L’image apparaît progressivement sur la toile vierge, des éléments tels que: le poisson, le drapeau, la sphère, l’arbre, l’eau, la femme, le ballon, l’oiseau, etc. ont tous une signification particulière pour l’artiste qui exprime purement et simplement ce qu’il ressent, captant le moment présent en le fixant sur toile. Maniant le rêve comme d’autres manient la plume, il écrit une histoire symbolique qui pousse le public à l’étonnement, la réflexion et même à l’admiration. Jouant adroitement avec les couleurs vives, il utilise leurs contrastes pour modeler la forme et mettre en évidence la lumière pour donner une impression de réalité, dans la mesure où le rêve est cette réalité. Ses expositions personnelles et collectives se succèdent depuis 1991 et il est maintenant dans plusieurs galeries d’art du Québec et on le retrouve occasionnellement au Salon des arts des Bois-Francs qui se tient annuellement à Victoriaville (Québec-Canada).

Critique d’art: On connaît le Surréalisme comme étant un mouvement artistique qui exprime le fonctionnement réel de la pensée. Le Surréalisme de Steeve LECHASSEUR est onirique et symbolique. Il utilise des codes pour transmettre un message. La toile de fond de l’artiste est donc tissée d’un langage métaphysique et sous-tendue de mystère. L’Héliocentrisme véhicule également un langage symbolique qui forme l’ensemble des oeuvres de cet artiste, instigateur de ce nouveau mouvement, qui permet d’atteindre une réalité supérieure et cachée ; celle qui est tournée vers le soleil – véritable symbole-clé de son univers particulier. Excellent choix, compte tenu que la carrière de l’artiste est encore jeune, mais non moins teintée d’un potentiel international qui se développera sans nul doute dans les prochaines années.

Tiré du catalogue de La Grande Exposition Internationale d’ArtZoom 2009

2016-11-30T04:02:44-04:00

Archives