Réflexion sur l'humanité

Une exposition de Pierre Juteau

Par HeleneCaroline Fournier

Pierre Juteau, né en 1956 à Saint-Antoine des Laurentides, près de Saint-Jérôme, est diplômé en tant qu’ingénieur. En 1990, il commence à peindre de façon autodidacte et s’inspire de l’Impressionnisme avant d’expérimenter le Fauvisme. Dans une palette remarquable de couleurs chamarrées, Pierre Juteau transforme la réalité en une œuvre éclatante de puissance, savamment rythmée et d’une belle intensité. C’est avec force et vigueur donc que l’artiste, qui est également romancier, traduit la réceptivité humaine. Depuis plus de 19 ans, il travaille à la transformation de la matière pour en tirer toute la quintessence. Le contenant est tout aussi important que le contenu ; pour lui, l’extérieur et l’intérieur des êtres et des choses sont au cœur de ses préoccupations artistiques. Il livre aujourd’hui des œuvres accompagnées de leurs propres messages subtils. Les œuvres sont destinées à un public sensible, prêt à se laisser envahir par l’émotion intrinsèque au travail de Pierre Juteau qui s’interprète de diverses façons sous plusieurs couches de lecture. Son mouvement est fluide et son trait de pinceau est identifiable au premier coup d’oeil. Il a exposé au cours de sa carrière à la Galerie d’art du Château Frontenac, du Manoir Richelieu, à la galerie d’art Jacques Lacroix (Baie Saint-Paul), au Castelet (Saint-Sauveur), etc. En 2008, il a été nommé artiste académicien associé par l’Accademia Internazionale « Greci-Marino » Accademia del Verbano di Lettere, Arti, Scienze d’Italie et il a exposé, depuis 2005, dans plusieurs pays dont l’Autriche, la Suisse, les Etats-Unis et l’Italie. Son médium de prédilection est l’acrylique. Son travail est surtout caractérisé par l’utilisation de fonds texturés, assez complexes, apparentés aux espaces mathématiques de Calabi-Yau (qui s’appliquent tant à la géométrie algébrique qu’à la physique théorique) et qui amènent la substance picturale à engendrer sa propre allégorie physique. D’un point de vue métaphysique, la peinture de Pierre Juteau exprime une quête incessante de l’harmonie entre microcosme et macrocosme, entre l’humain et l’univers. L’artiste pose parfois un regard critique sur la société contemporaine et nous ramène à des questions existentielles sur nos choix, nos priorités en tant qu’être humain. Cet artiste qui vit actuellement à L’Ancienne-Lorette présente du 28 juillet au 30 août 2009 une exposition très colorée qui s’intitule « Réflexion sur l’humanité ». L’exposition sera présentée à la Maison des Arts et Culture de L’Ancienne-Lorette, située au 1268 rue Saint-Paul, L’Ancienne-Lorette (Québec-Canada). Le vernissage est prévu pour le jeudi 30 juillet dès 17 heures.

A cette occasion, Pierre Juteau présentera douze œuvres dans son volet de l’art engagé, une réflexion sur l’humanité, qui seront présentées au rez-de-chaussée et treize œuvres plus décoratives à l’étage de la Maison des Arts et de la Culture. Vingt-cinq œuvres au total, livrant au public un message, une expérience, un moment d’exploration et de détente perceptive par le biais d’images nées d’une démarche réfléchie. Le public pourra également découvrir « Eissem passait par là » et « Eissem combattant des tsunamis et des ouragans », deux livres écrits par l’artiste.

Tiré du Journal de L’Ancienne-Lorette et sera repris dans la revue L’ArtZoomeur (Dossier: Critiques d’art) vol. 2

2016-11-30T04:02:43-04:00

Archives