LO, jamais à contre-courant

Oeuvre de LO

Oeuvre de LO

Laurent Torregrossa, alias LO, est un artiste franco-canadien, issu de l’École des beaux-arts de Toulon (France). Depuis 1989, il travaille comme artiste peintre. Ses sujets de prédilection sont les marines hyperréalistes. Par elles, il raconte une vie passée en tant que navigateur et planchiste sur la Côte d’Azur. Les scènes qu’il peint sont calculées sur le principe du nombre d’or, de la divine proportion. L’équilibre est partout, autant dans sa peinture que dans sa vie personnelle. Il peint à la manière d’un moine taoïste, 10-12 heures par jour, dans un monde de solitude, dans la simplicité de son atelier de Québec, pratiquant inlassablement le geste précis, le mouvement dans l’immobilité, la quiétude au gré des marées. Il a participé depuis 1989 à de nombreuses foires et salons internationaux d’art contemporain lesquels comptent parmi les dix plus grandes manifestations d’art au monde. Il existe donc plusieurs articles de presse et des publications de salons dans lesquelles on retrouve son nom. Il expose de façon ponctuelle et permanente, autant dans des expositions personnelles et collectives que dans des galeries, musées, et autres endroits publics au Canada et en Europe. Il a été honoré de nombreux prix et distinctions au cours de sa carrière. Il a été nommé « Académicien » par l’Académie Internationale des Beaux-Arts du Québec (AIBAQ) en 2007, la même année de son entrée en tant que membre signataire de l’Institut des Arts Figuratifs (IAF). Il est devenu «Maître en beaux-arts» en septembre 2018. Depuis de nombreuses années, LO est une référence mondiale en matière de peinture réaliste et hyper réaliste.

Pour vous, l’art doit-il représenter le réel ou, au contraire, doit-il éloigner du réel pour proposer un univers où tout est plus pur, plus beau, plus léger ? Pour vous, la contemplation de l’art doit-elle libérer du fardeau quotidien et proposer un plaisir esthétique ou doit-elle redonner du sens au quotidien afin de pouvoir le vivre avec plus de force et d’acceptation ?

LO vit comme il peint ou il peint comme il vit. Paisiblement dans le silence, il suit le temps qui passe, sans penser à remonter à contre-courant.

«Je suis assis, là, j’entends le vent qui siffle à travers les broussailles, je hume l’atmosphère alcalin, le chant des oiseaux rythme cet après-midi enchanteur, la douce mélopée du va-et-vient scande une danse lancinante et enivrante… tiens, un cumulus voile la clarté chaude de l’éclat tout là-haut… sous le pinceau, sur la toile, un condensé de ces mille émotions ressenties, juste une retranscription fidèle de mes impressions vécues sous forme graphique, définitive et colorée».

Bien qu’il semble la tête dans les nuages ou en lévitation dans une contemplation quelconque, LO a bien les pieds sur terre pour peindre ce qu’il vit. Il peint le réel de façon hyperréaliste.

«Le réel, la perception de la réalité? Gigantesque question… on fait des choix dans les multiples possibilités proposées, suivant son état d’âme, sa sensibilité, ses souvenirs, ses attentes, ses souhaits, et mille autres facteurs… Sur mes toiles, je propose ma vision, telle que mon cerveau l’a façonnée, j’espère intemporelle, peut-être enjouée… plus bleue que bleue… s’il est poétique de se laisser bercer dans les bras du temps, alors poétique».

L’art représente le réel à ses yeux, c’est sa perception qui semble s’éloigner du monde physique pour proposer un univers où tout est plus pur, plus beau, plus léger. Or, c’est réellement sa perception de la vie qui se déroule sous ses yeux qu’il interprète.

«Peut-être que la non-pensée est une façon de vivre l’instant présent dans la plénitude, j’espère que ma peinture peut contribuer à rendre le présent plus présent, peut aider à vivre en osmose avec le quotidien, rien n’est plus merveilleux que naviguer sur cette embarcation avec laquelle on traverse la vie. Cette vie qui nous révèle chaque jour une bribe de la solution… parcelle d’un mystère existentiel et magique. Certainement que ma peinture n’est qu’une partie infime de l’équation, mais quoi qu’il arrive, elle en est un paramètre».

L’artiste philosophe taoïste veut rêver et faire rêver à travers son art, bien qu’il peigne quelque chose de tangible, dans une facture plus que réaliste. Il souhaite marquer les esprits par l’équilibre, l’harmonie et la beauté, mais ces éléments (qui sont le fondement de sa peinture) n’en restent pas moins réels. Ils existent vraiment.

«Si l’on coupe un arbre, on bouscule l’univers… Si l’on peint une toile, on amène une réponse».

SUR INTERNET
www.artzoom.org/lo

2021-07-17T10:02:18-04:00

Archives