En ce moment au MNBAQ

Quel est le rapport entre un post-it et un croquis de Degas ? Quel est le rapport entre le Fashion Plaza de Montréal et des sculptures de Rodin ? Quel est le rapport entre des images Google de l’Empire State Building et un tableau cubiste de Picasso ? Quel est le rapport entre un tampon-dateur et une rétrospective d’objets en céramique ? La réponse se trouve dans les salles du Musée national des arts beaux-arts du Québec.

En ce moment au MNBAQ

Les expositions en cours: “Léopold L. Foulem. Singularités“, “La collection William S. Paley. Un goût pour l’art moderne“, “Les matins infidèles. L’art du protocole” et “Bill Vazan. XXe siècle“, respectivement présentés jusqu’au 5 janvier, 16 février et les deux derniers jusqu’au 14 septembre 2014, proposent au public un éventail surprenant d’oeuvres à découvrir.

Singularités” est une première rétrospective d’envergure consacrée au céramiste canadien de renommée internationale Léopold L. Foulem. Ces objets insolites, singuliers et inclassables sont des oeuvres qui véhiculent des messages particuliers. Une étude attentive est donc conseillée pour en apprécier toute l’ironie et/ou l’engagement sociale et politique.

La collection William S. Paley, du MoMA à New York, est l’une des plus importantes collections privées léguées à une institution publique au cours des dernières années. Elle compte plus de 80 chefs d’oeuvre, dont 62 sont exposées dans le pavillon Gérard-Morisset du MNBAQ. Sa prédilection pour l’art moderne conduit Paley à acquérir des grands noms de la peinture et de la sculpture. La majorité des oeuvres sont intimes, tant par leur dimension que par leur sujet. Plusieurs coups de coeur: Matisse, Toulouse-Lautrec, Renoir, Manet, Degas, Rousseau, Cézanne, Gauguin, Miró, Bacon, Rodin, Picasso, Braque…

Immony Men

Fashion Plaza Nights de Patrick Bernatchez

L’art contemporain est rempli de surprises, notamment de la part de quatorze artistes de la scène actuelle du Québec et du Canada dont les méthodes de travail résonnent de l’écho des pratiques minimalistes ou conceptuelles des années 1960-70.

Patrick Bernatchez, Martin Boisseau, Martin Bourdeau, Sylvie Cotton, Robbin Deyo, David Gillanders, Raphaëlle Degroot, Sam Kinsley, Germaine Koh, François Lacasse, Renée Lavaillante, Immony Men, Jocelyn Robert et Kelly Wood présentent des oeuvres-concepts et des installations à partir d’un protocole plus intéressant les uns que les autres. Il faut entrer dans le concept pour comprendre ce qui est présenté. Encore là, des coups de coeur, notamment l’oeuvre fait de post-it de Immony Men et les partitions de Patrick Bernatchez qui a photographié le Fashion Plaza pendant un an, une fois par mois, puis a transformé les façades photographiées en partitions musicales. L’oeuvre se poursuit actuellement avec des supports à bobines d’où s’échappe une multitude de fils qui s’enroulent autour de la source sonore qui diffuse la musique née des façades photographiées. Un cocon de fils blancs se forme, lentement, recouvrant une vie à renaître. Le building montréalais a donné, “Le Fashion Plaza Nights”, un recueil complémentaire de 12 compositions pour deux pianos et quatre mains.

Oeuvre de Bill Vazan

Bill Vazan

Une salle complète présente un siècle: le XXème. William (Bill) Vazan est connu pour ses oeuvres conceptuelles qui explorent la relation entre l’homme et le cosmos, entre l’homme et le temps, entre l’homme et l’espace. Connu, notamment, pour ses installations land art et des photomontages de sites culturels et historiques, il présente dix tableaux représentant chacun dix années, qui lui a pris deux ans à produire. Le temps s’y déroule de façon systématique, du 1er janvier 1900 au 31 décembre 1999, en acryliques estampillées sur toile, mesurant chacune 148 x 173 cm, dans des variantes chromatiques, choisies au hasard, rendant compte de l’investissement en temps qu’a demandé la singularité de la démarche de l’artiste.

2016-11-30T04:02:37-04:00

Archives