Gérard Wibin

Par HeleneCaroline Fournier

Le geste vainqueur

Gérard Wibin est l’un des artistes les plus doués de sa génération. On lui doit un nombre impressionnant de monuments en Europe, spécialement en Belgique. « Le geste vainqueur » a même ses entrées jusqu’aux Jeux Olympiques puisqu’on lui doit le design de certaines médailles !

Gérard Wibin est né au pays des tanneries et des Bénédictins, en Ardennes belges. Il vit près de Bruxelles. Explorer la relation entre réel et imaginaire, évoquer ce qui se passe « derrière le réel », provoquer nos repères mythiques, interroger le moment où l’oeuvre advient, sont quelques-uns des enjeux des créations picturales, sculpturales et numériques de l’artiste. Dès ses premières oeuvres, sa fascination pour les vides, les espaces que le corps franchit, mais aussi où le corps est attendu, se prolonge à une échelle monumentale par des sculptures, des mosaïques, des assemblages. Aujourd’hui, Gérard Wibin développe sa recherche sur un mimétisme environnemental des actions humaines, patrimoine métaphorique, allégories d’un type nouveau pour les générations nouvelles. Licencié en design industriel et en scénographie, professeur de design industriel, d’architecture, d’heuristique et de communication, Gérard Wibin a conçu tout un thème sur « Le geste vainqueur »: des monuments évoquant le football, le hockey sur glace, le marathon, l’aviron, le water-polo, le tir à l’arc, l’équitation, le patinage de vitesse, le cyclisme sur piste, etc. Mais il ne se limite pas à la peinture et à la sculpture, il dessine également le mobilier, des objets, des bijoux ! Plusieurs monuments de sites publics lui doivent de magnifiques esplanades, fontaines, mobiliers urbains, ronds-points. Par exemple, la Place Charles II à Charleroi, l’Esplanade de l’Etat à Namur, le Centre Blocry de l’Université UCL à Louvain-la-Neuve, etc. Parmi ses nombreux projets en développement, on peut compter le fabuleux amphithéâtre fontaine en marbre blanc et céramique, une scénographie sonore et visuelle pour plans d’eau… et des sculptures : Smith Kline Beecham, l’Institut Neuro Psy à Bertrix, Febelbois, etc. C’est un multidisciplinaire, une génie en art conceptuel. Ses plus récentes expositions se sont déroulées à : Anvers (Belgique), Paris (France), Milan (Italie), Séville (Espagne), New York et Miami (Etats-Unis), Vancouver (Canada) et à Doha (Qatar). D’ailleurs Gérard Wibin été nommé Lauréat HRD2005 pour son diadème de décolleté (Anvers-HongKong-Dubaï-NY-Paris). Rien n’est fait à petite échelle, lorsqu’on parle de Gérard Wibin, alors on imagine bien que ses ateliers sont à l’échelle de ses oeuvres les plus monumentales.

Lire l’article en format pdf

2016-11-30T04:02:45-04:00

Archives