Trois artistes en exposition du Canada à la Lorraine

Lo Torregrossa (originaire de Gorcy), Chantal Brunelle et Pierre Phillippe sont en exposition sous la bannière de Galerie Art Zoom lors du Salon international d’art contemporain Libr’Art à Libramont qui se déroule jusqu’au 1er octobre.

L o (Laurent Torregrossa) originaire de Gorcy s’est embarqué pour le grand Canada en décembre 2000 où il vit depuis. Ses marines, véritable signature artistique, ont toujours su capter l’intérêt du public. Sa touche hyperréaliste rappelle Norman Rockwell dans l’aspect illustration de ses oeuvres. Il continue de faire voyager les amateurs d’art par ses couleurs harmonieuses de la tranquillité de ses sujets.

Il expose présentement dans des galeries du Canada et ses oeuvres sont également présentées dans plus de six pays dispersés sur deux continents différents. Laurent, le Lorrain, est maintenant coté dans différents guides de cotation, tant en Europe qu’en Amérique du Nord. Sa notoriété ne fait que croître à travers ses expositions personnelles et collectives, à travers les grandes villes et les grandes galeries.

Chantal Brunelle utilise le ton pour faire gazouiller ses oeuvres. Cette artiste originaire de Trois-Rivières qui vit maintenant à Québec est en galerie depuis 2004. Chantal Brunelle a débuté une carrière internationale en 2006 en exposant deux fois en France et une fois en Belgique, en moins de six mois.

Quand on lui pose des questions sur ses projets d’avenir, elle reste évasive en prétextant que plusieurs dossiers sont encore en attente d’une décision mais affirme néanmoins que sa présence en Europe va s’intensifier au cours des prochaines années. Représentée par un agent d’artistes au Canada et par un expert en art en France, sa programmation d’expositions pour 20076-2008 risque en effet d’être imposante.

Epoque heureuse

P ierre Phillippe est de souche amérindienne. Il a commencé sa carrière artistique très tôt. Artiste multidisciplinaire: auteur, compositeur, interprète et artiste peintre, l’artiste québécois a vécu l’époque des boîtes à chansons, a chanté en première partie de Félix Leclerc, Clairette, Jacques Blanchet, etc. Pierre Phillippe est considéré aujourd’hui comme l’un des piliers des boîtes à chansons. A cette époque heureuse, dans les années 60-70, il fréquente les grands de la chanson québécoise (Jean-Pierre Ferland, Félix Leclerc…) et française. Entre deux spectacles, il dessine.

C’est seulement en 1978 qu’il devient artiste peintre. Tout particulièrement envoûté par Gauguin et Cézanne, Pierre Phillippe a essayé de s’imprégner de ces impressionnistes en cherchant en eux son propre style. Ses couleurs pures et primaires, ses sujets d’ambiance, expriment à l’arrivée une oeuvre vivante, vibrante d’émotion, animée d’une aura particulière qui ne laisse pas insensible.

Ces trois artistes sont à Libr’Art jusqu’au 1er octobre pour ensuite exposer aux Artzoomades de Longlaville, le Salon international d’art contemporain d’Art Zoom, les 6, 7 et 8 octobre.

Article paru dans Le Républicain Lorrain, en septembre 2006

2016-11-30T04:02:41-04:00

Archives