Terre et Pierre

TERRE ET PIERRE

L’Espace uNo, situé au Café Castelo du 807 avenue Cartier à Québec, est occupé par le duo Guérin-Dussault, composé des artistes Nathalie Guérin et Marie-Josée Dusssault, respectivement peintre et mosaïste. Elles présentent leur duo « Terre et Pierre » jusqu’au 2 novembre.

Amies de longue date, elles ont eu des cheminements différents avant de « s’associer », en 2012. La série « Terre et Pierre » est leur plus récente « collection ». Cette façon de faire leur a permis de repousser leurs propres limites, d’aller au-delà de leur zone de confort, pour explorer la matière, pour apprivoiser les formes et pour inventer leur propre langage à quatre mains.

Pour Nathalie Guérin, l’art sous toutes ses formes a toujours fait partie de sa vie. Elle a débuté par le dessin, a poursuivi avec d’autres médiums, avant de trouver celui qui lui convenait vraiment : l’acrylique. Après avoir passé des années à « ne pas oser » montrer son travail, elle se laisse finalement convaincre. Elle se livre sans fausse pudeur dans une première exposition. Le vernissage est un succès ! Il ne lui en faut pas plus pour suivre son cœur, de façon définitive.

Pour  Marie-Josée Dussault qui a vécu dans plusieurs pays différents, l’étincelle lui est venue de ses nombreux voyages. Les mosaïques anciennes l’ayant interpelée, elle s’est mise à la création de cet art, vieux de plusieurs milliers d’années. Elle débute en autodidacte, avant de suivre une série de formations. Le sens du toucher, ce contact privilégié avec la matière, est un aspect de son travail qui lui plaît énormément. L’artiste a intégré du moderne dans cet art ancien. Elle a trouvé sa propre façon de s’exprimer, intégrant des éléments recyclés tels que : billes, pièce de monnaie, boutons, aluminium, etc.

Deux médiums différents se rassemblent en une œuvre façonnée par la communion de deux créatrices, passionnées, qui ont à cœur le partage de leur univers particulier. Le duo Guérin-Dussault travaille dans l’accueil et le respect du travail de l’autre. Elles travaillent séparément, ce qui fait que c’est la surprise est totale pour celle qui reprend l’œuvre pour la poursuivre. Nathalie Guérin scelle la création de l’œuvre d’un trait spontané, une « signature » en quelque sorte d’une série d’œuvres dont l’esthétique se renforce avec l’assurance des deux artistes.

Plusieurs expositions sont en cours et à venir d’ici la fin de l’année : jusqu’au 17 octobre, à la Galerie l’Artiste à Montréal, jusqu’au 2 novembre à l’espace uNo du Café Castelo à Québec et jusqu’au 16 décembre au bureau du député Denis Blanchette à Sainte-Foy.

Les détails sur leur site : www.duogd.com

2013-10-12T18:59:00-04:00

Archives