Steeve Lechasseur

Par HeleneCaroline Fournier

On connaît le Surréalisme comme étant un mouvement artistique qu’André Breton a défini dans le premier Manifeste du Surréalisme comme un “automatisme psychique pur, par lequel on se propose d’exprimer, soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l’absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale”. Le Surréalisme de Steeve Lechasseur ne fait pas exception à cette “définition”. Sa source est onirique et symbolique. Il utilise des images-codes pour transmettre un message subtil et subliminal, quelque chose que l’on sent et que l’on comprend pour peu que le public s’attarde à en étudier tous les détails. La toile de fond de l’artiste est tissée d’un langage métaphysique, mystérieux, voire mystique. L’oeuvre entière de l’artiste s’inscrit donc dans la lignée des maîtres du Surréalisme.

Lointain cousin du Pointillisme, l’Héliocentrisme est un nouveau mouvement né du pinceau de Steeve Lechasseur, artiste canadien, né en Gaspésie en 1967. Le Pointillisme est une technique issue du mouvement impressionniste qui consiste à peindre par petites touches séparées de peinture de couleurs primaires. Or, l’Héliocentrisme n’a aucune commune mesure avec le pointillisme outre le fait qu’il s’agisse de points et de bulles ressemblant à des petites gouttes d’eau de couleurs s’harmonisant dans une scène où le soleil est toujours présent. Le langage symbolique de Steeve Lechasseur est toujours omniprésent. L’ensemble de son oeuvre est idéiste, symboliste, synthétique, subjectif et plus que décoratif. Les toiles de l’instigateur de l’Héliocentrisme ne sont pas peintres de façon fidèle, mais à la manière des artistes symbolistes, c’est-à-dire de façon à rechercher une impression, une sensation, qui évoque un monde idéal et privilégie l’expression des états d’âme. Les symboles permettant d’atteindre la réalité supérieure de la sensibilité.

Le vrai poète n’est pas celui qui nomme ou qui décrit, il serait plutôt l’intermédiaire entre les hommes et les secrets de l’Univers. Son évocation de “mystères” par le pouvoir du symbole fait de lui le guide inspiré qui indique, au-delà des scories du présent, les chemins d’une véritable morale. Convaincu que les oeuvres de Steeve Lechasseur se méritent et exigent du public une activité de déchiffrement, l’art contemporain manifeste une joie ineffable de retrouver des artistes qui, comme lui, révèlent par la peinture, un certain culte de l,art visuel. Ses message à la “Da Vinci Code” sont plus spécialement issus d’un intellectualisme de l’inspiration créatrice au-delà des mots et de toute description… tout ce qui fait du Surréalisme ce qu’il est de façon intrinsèque et totalement unique en son genre.

Tiré de la revue L’ArtZoomeur (Dossier: Le marché international de l’art contemporain)

2016-11-30T04:02:43-04:00

Archives