Sofia, une main de fer dans un gant de velours

Critique du travail de SOPHIA (Sophie Lebeuf)

 

A l’image d’une main de fer dans un gant de velours, on sent dans le travail de SOFIA cette dualité force-délicatesse dans chacune de ses oeuvres. Le sujet évoque évidemment la force. Ses chevaux, par exemple, ne sont jamais statiques, ils sont en action, muscles saillants et débordant d’énergie. Ils sont aussi délicatement interprétés par cette finesse du trait – le côté velours de l’artiste – qui, avec la justesse du tracé et sa sensibilité, donne une douceur intrinsèque au sujet peint.

L’utilisation du bauxite dans son médium fait partie d’une dualité constante que l’on retrouve chez l’artiste. Utiliser un élément, originellement destiné à l’aluminerie, et l’incorporer à des pigments et à un liant, démontre à quel point le fer peut être naturellement domestiqué. Les règles de construction de son travail sont mises en place avec rigueur, mais la suite est beaucoup plus poétique et allégorique. SOFIA a su construire un univers particulier autour de ce médium qui, au final, l’a façonnée.

Les images ont été postées avec l’accord de l’artiste
SOFIA (Sophie Lebeuf)

2018-09-03T10:25:28+00:00

Archives