Dossier spécial: témoignage de l’artiste Pierre Bureau

Pierre Bureau, comment avez-vous vécu votre confinement au niveau de votre pratique artistique?

Pierre Bureau est un artiste pastelliste qui vit à Chibougamau. Il a découvert le pastel en 1976. L’année de ses 24 ans a été marquée par l’aboutissement d’une longue recherche amorcée, plusieurs années auparavant, sur le médium parfait, celui qui serait capable de rendre palpable sa fascination pour le ciel. Cette découverte allait changer sa vie artistique. En 1978, il a exposé pour la première fois ses «colorfields». Cette période a été ponctuée de deux années de recherche, d’abord à Trois-Rivières en 1978-1979 puis, à Caen, en France, en 1982-1983 où il a découvert de nouveaux horizons artistiques et culturels mais, surtout, une nouvelle lumière. Ses «colorfields» se sont transformés au profit d’un monde plus imaginaire marqué par une texture et par des mélanges de lumière et de couleurs. En 1996, Pierre Bureau, en tant que pastelliste et astronome amateur, a mis son ingéniosité et ses connaissances scientifiques au profit de la création. Il a créé un planétarium portatif, avec des effets visuels saisissants, dans lequel quelques personnes peuvent admirer une magnifique simulation du ciel nordique. Pour Pierre Bureau, l’astronomie a toujours été une source d’inspiration. Chaque oeuvre de Pierre Bureau est une aventure cosmique où le temps, l’espace et les formes primitives sont représentés.

Oeuvre de Pierre Bureau

Oeuvre de Pierre Bureau

La région administrative 10 (Nord-du-Québec) a été la moins touchée par la propagation du virus COVID-19 au Québec, en partie à cause de sa situation géographique et par l’interdiction de circuler d’une région à l’autre. Avec moins de 10 cas dans toute la région, c’était l’endroit idéal pour passer son confinement en mars et avril. Avec une densité moyenne de 10 habitants au kilomètre carré, la notion de distanciation sociale prenait un tout autre sens pour le Chibougamois. Ce qui lui a le plus manqué, pendant cette période, c’est de pouvoir partager ses deux passions avec les autres.

«Dès le début du confinement, j’ai commencé à travailler sur un montage powerpoint à partir d’une conférence que j’avais donnée en avril 2019 qui s’intitulait “Bienvenue dans ma bulle”». Sa bulle, comme il l’appelle, c’est sa vision de l’univers.

L’artiste pastelliste et astronome s’est tourné tout naturellement vers le ciel pour vivre son confinement sur Terre. «Je me suis tourné vers la cosmologie car c’est mon autre passion». Comme l’avait décrit un astrophysicien qui avait animé la conférence avec lui, la cosmologie «c’est une extrapolation métaphysique de l’astronomie, de l’astrophysique et de la physique quantique. Cette extrapolation devient une exploration de phénomènes vécus non expliqués et non étudiés par la science». Pierre Bureau ne se passionne donc pas seulement pour les aurores boréales qu’il voit régulièrement dans son ciel, au-dessus de chez lui, ou pour les diverses constellations visibles depuis cette planète, il se passionne également pour la physique quantique et ses théories, les phénomènes de synchronicité, la communication au-delà des sens et aux questions existentielles.

Oeuvre de Pierre Bureau

Oeuvre de Pierre Bureau

Par sa démarche artistique, ayant toujours été plus métaphysique que terre à terre, l’artiste véhiculait, dans ses pastels, le monde de l’infiniment grand et des possibilités infinies. Sa deuxième passion n’est pas étrangère à la première car l’une et l’autre se font écho depuis de nombreuses décennies. Il n’est donc pas étonnant de le voir s’être posé des questions existentielles en ayant levé les yeux vers les étoiles.

Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ? Ce sont des questions auxquelles l’art et la science peuvent répondre partiellement.

Alors qu’une bonne partie de la population avait les yeux rivés sur les nouvelles pour vérifier l’état du monde, Pierre Bureau, lui, baignait dans un univers très différent, en «attendant un réchauffement social qui pourrait nous permettre “des bains de foules artistiques”!»


PIERRE BUREAUSUR INTERNET:
son dossier d’artiste

LA CHRONIQUE HEBDOMADAIRE DE L’ÉTÉ
EXCLUSIVE À HEART

Dossier spécial: Artistes, comment avez-vous vécu votre confinement au niveau de votre pratique artistique?

Articles du dossier thématique de 2020

Dossier thématique de l'été - Entretien avec l’artiste Dumont (Jocelyne Dumont)

Dossier thématique de l'été - Entretien avec l’artiste Réjane Tremblay

Dossier thématique de l'été - Entretien avec l’artiste Pierre Bureau

Dossier thématique de l'été - Entretien avec Bernard Hild

2020-08-31T15:06:57+00:00

Archives