Pourquoi le MACVR3D a un avenir dans l’expérience de l’art

TEXTE DE RÉFLEXION

Réalité virtuelle

D’abord présentée en Europe, l’exposition Imagine Van Gogh a connu un succès phénoménal dans toutes les villes où elle s’est arrêtée. Ayant passé tout l’hiver à Montréal, l’exposition sera présentée (mais, peut-être aussi reportée à cause de la pandémie) tout l’été à Québec (au Centre des Congrès). Cette exposition, véritable amplificateur d’émotions, est totalement envoûtante pour les visiteurs. Les gens parlent d’expérience et non plus d’exposition. Donc, merci à Van Gogh d’être l’ambassadeur de cet attrait pour le monde immersif de l’art. L’univers de la réalité augmentée, de la réalité virtuelle et/ou le phénomène immersif sont de plus en plus présents dans le divertissement culturel. Le public en général semble demander plus d’expérience, plus de divertissement, plus d’interaction autour de l’art. Le musée d’art contemporain VR3D (MACVR3D), le musée virtuel conçu par Art Total Multimédia en décembre 2018, bénéficie certainement des retombées de cette exposition car l’affluence des visiteurs canadiens a augmenté, par rapport aux visiteurs européens toujours les premiers à oser les expériences novatrices.

La « consommation » de l’art se dirige mondialement à un autre niveau et la réalité virtuelle sera de plus en plus une solution pour abolir les frontières et les contraintes physiques liées aux déplacements des oeuvres d’un lieu d’exposition à l’autre. De plus, le grand public, qui n’a pas (ou peu) le temps (ou les moyens) de visiter les expositions (souvent éloignées du lieu de résidence), préfère avoir la possibilité de voir, depuis son foyer, les expositions quand cela est possible. L’instantanéité des réseaux sociaux et l’accessibilité de l’information sur Internet ont changé la donne. Le grand public veut tout, dans l’instant présent. Avec le MACVR3D, depuis plus de 17 mois, il est possible de visiter des expositions en ligne ou dans un casque de réalité virtuelle, comme si on y était physiquement. Il y a néanmoins une différence entre une interactivité sur ordinateur et celle dans un casque de réalité virtuelle qui rend l’expérience beaucoup plus immersive. L’important est l’accessibilité gratuite pour les visiteurs et une visibilité à grande échelle pour les artistes qui y exposent. De plus, avec la situation pandémique que nous connaissons actuellement, le virtuel est venu au secours du réel. Plusieurs musées mondiaux ont proposé du contenu en ligne pour se garder « dans le coup » avec les imprévus imposés par le COVID-19. L’attrait pour la réalité virtuelle semble néanmoins plus important en Europe qu’en Amérique du Nord. Est-ce dû à l’ouverture d’esprit des pratiques d’avant-garde qui a toujours existé en Europe ? Quoi qu’il en soit, le MACVR3D, notre musée véritablement d’avant-garde, a trouvé sa place à l’heure de l’immersion artistique et à l’heure de la pandémie COVID-19. Avec ses nombreux visiteurs par mois (nous avons franchi la barre des 13 000 en avril), nous risquons certainement de dépasser nos prévisions les plus optimistes pour l’été à venir.

Expos en cours et à venir

En exposition permanente – Le Sentier *Poussière de l’Étoile* / The Path *Dust of the Star*, exposition personnelle d’Andrée Roy
En exposition permanente – Vents et Marées / Winds and Tides, exposition personnelle de LO (Laurent Torregrossa)
En cours jusqu’au 30 juin 2020 – Chaguy. Distorsion’Art 2020, exposition personnelle de Chantale Guy (Chaguy)
En cours jusqu’au 30 juin 2020 – Vibration
En cours jusqu’au 30 juin 2020 – Instinct
En cours jusqu’au 31 décembre 2020 – Internation’ART 2020
Du 1er septembre 2020 au 28 février 2021 – Amor
Du 1er décembre 2020 au 31 mai 2021 – Colores

Entrée du musée

2020-05-26T03:50:09+00:00

Archives