La thématique fleurs et nature, rose et iris

Cette thématique particulière dans le travail de l’artiste est expliquée par l’herméneutique de l’art qui est l’art du comprendre et de l’interprétation.

 

Si chaque fleur possède un symbole propre, la fleur n’en est pas moins, de façon générale, un symbole du principe passif. Le calice de la fleur est, comme la coupe, le réceptacle de l’activité céleste, parmi les symboles de laquelle il faut citer la pluie et la rosée. En outre, le développement de la fleur à partir de la terre et de l’eau symbolise celui de la manifestation à partir de cette même substance passive. Saint-Jean de la Croix fait de la fleur l’image de vertus de l’âme, le bouquet qui les rassemble étant celle de la perfection spirituelle. La fleur se présente ainsi souvent comme une figure-archétype de l’âme, un centre spirituel. Sa signification se précise selon les couleurs qui révèlent l’orientation des tendances psychiques: le jaune revêt un symbole solaire, le rouge un symbolisme sanguin, le bleu un symbolisme d’irréalité rêveuse. Les nuances du psychisme se diversifient à l’infini. Les fleurs qui reviennent le plus souvent dans le travail de Réjane Tremblay sont notamment la rose et l’iris.

La rose, remarquable par sa beauté, sa forme et son parfum, est la fleur symbolique la plus employée en Occident. Elle correspond dans l’ensemble à ce qu’est le lotus en Asie, l’un et l’autre étant très proches du symbole de la roue. L’aspect le plus général de ce symbolisme floral est celui de la manifestation, issue des eaux primordiales, au-dessus desquelles elle s’élève et s’épanouit. La rose désigne une perfection achevée, un accomplissement sans défaut. Elle symbolise la coupe de la vie, l’âme, le coeur, l’amour. On peut la contempler comme un mandala et la considérer comme un centre mystique. Dans le travail de Réjane Tremblay, la rose est pâle, délicate, parfois dessinée à l’état sauvage. Elle contraste avec le vert de ses feuilles, couleur de l’espoir, couleur de l’éveil de la vie.

L’iris, dans la mythologie grecque, est messagère des dieux et, en particulier, de Zeus et d’Héra. Elle est le correspondant féminin d’Hermès. Comme lui, elle est ailée, légère, rapide: elle porte des brodequins ailés et le caducée; elle est vêtue d’un voile couleur arc-en-ciel. Elle symbolise l’arc-en-ciel et, de façon plus générale, la liaison entre la Terre et le Ciel, entre les dieux et les hommes. L’iris est une fleur du printemps. On lui procure au Japon, un rôle purificateur et protecteur. La couleur de cette fleur peut aller du noir au bleu, au violet, en passant par le vermillon, l’orange, le jaune et le blanc et présente souvent un panaché de tons vivement contrastés. Dans le même esprit, l’iris est ce qui donne ses couleurs à l’oeil. L’iris frappe non seulement par ses tons mais également par sa sensualité. L’iris versicolore est la fleur emblématique du Québec.

Les saisons ont été diversement représentées dans les arts. Les scènes automnales se retrouvent souvent dans les aquarelles de Réjane Tremblay. La succession des saisons, comme celle des phases de la lune, scande le rythme de la vie, l’évolution de la vie humaine, les étapes d’un cycle de développement. Or, au-delà du symbolisme, pour l’artiste, cette saison est marquée par la diversité des couleurs de la nature. Les paysages champêtres du Saguenay-Lac-St-Jean offrent un cadre exceptionnel à l’explosion des couleurs automnales qui sont transposées en aquarelles avec toute la délicatesse que l’on reconnaît à l’artiste robervaloise.

SUR INTERNET
voir son dossier d’artiste

Aquarelle de Réjane Tremblay

 

2021-03-16T20:39:35+00:00

Archives