Jocelyn Blouin

Par HeleneCaroline Fournier

Jocelyn BLOUIN, né au Canada en en 1959 à Ottawa, vit maintenant à Québec. Il étudie en anthropologie à l’université, mais choisi le métier de frigoriste. Sa passion pour l’art remonte à son enfance. Il touche au dessin, à la photographie puis la peinture à l’huile. Il expose pour la première fois en 1981 à l’université Laval (à Québec), sa deuxième exposition attendra vingt ans ! Il ose néanmoins accrocher ses oeuvres à L’Autre Caserne, à Québec. A sa grande surprise, l’exposition est bien accueillie par le public et le Journal Le Soleil lui fait une critique, ce qui aura pour effet secondaire de produire une détermination supplémentaire chez l’artiste. Pendant les deux années qui suivent, Jocelyn BLOUIN, poursuit la peinture dans des ateliers de modèles vivants. Il se perfectionne. De formes simples ou élaborées, ses oeuvres sont toujours le fruit d’un processus bien défini : « Une image apparaît et rapidement je la prends en note à l’aide d’un gribouillis. Plus tard, je la précise au crayon sur du papier. Une fois bien composée et définie, je la transpose sur la toile. J’applique alors un très rapide jet de peinture afin d’y insuffler une première ambiance le plus spontanément possible. Une fois ce premier jet séché, j’agis tranquillement sur la toile jusqu’à ce que l’image m’apparaisse habitable ». Depuis 2002, on retrouve Jocelyn BLOUIN en galerie de façon permanente, à Québec et même à Charlottetown (Ile-du-Prince-Édouard). En février 2007, il s’est vu décerner le Prix d’arrondissement Les Rivières dans la catégorie « artiste professionnel » au concours d’oeuvres d’art de la ville de Québec. Il fait partie du collectif de L’espace contemporain galerie d’art où il expose de façon régulière dans des expositions à thème. Ses scènes urbaines et contemporaines sont sa signature artistique, mais l’artiste n’a pas toujours fait que des paysages urbains.

Critique d’art: Jocelyn BLOUIN a réinventé la peinture de ville avec des paysages urbains et contemporains hors de l’ordinaire. Il nous fait voir la jungle urbaine sous un autre angle, celui du dénuement et de l’absence de personnage, avec des perspectives axées vers le point de fuite qui courre à l’infini. Signature artistique reconnaissable entre mille, il est le metteur en scène d’une vie imaginaire rythmée par une géométrie dosée et espacée par des jeux d’ombre et de lumière, créant adroitement un univers mi dévoilé, mi caché. Métaphore de la vie en ville, Jocelyn BLOUIN utilise parfois les saisons pour illustrer le temps qui passe dans une peinture qui restera, elle, intemporelle. Excellent choix d’investissement.

Tiré du catalogue de La Grande Exposition Internationale d’ArtZoom 2009

2016-11-30T04:02:43-04:00

Archives