HeleneCaroline Fournier : dévouée au rayonnement des artistes d’ici

[box_note] Par Julie Rivard, (collaboration spéciale) – Journal de L’Ancienne-Lorette, janvier 2010 [/box_note]

I l n’y a pas plus passionnée d’arts visuels que HeleneCaroline Fournier ! Et rares sont les connaisseurs, comme HeleneCaroline, qui supportent avec autant de conviction et de chaleur les artistes « coups de cœur » de leur communauté.

D’abord attirée par l’écriture de romans et de scénarios, HeleneCaroline se laisse ensuite séduire par la peinture contemporaine. C’est une rencontre, une parmi toutes celles qui ponctuent son parcours professionnel, qui lui fait découvrir les arts visuels. Elle a 24 ans. Elle vit alors en France et l’oeuvre du peintre lorrain Laurent Torregrossa (LO) la charme à tel point qu’elle met sa propre carrière en veilleuse pour s’occuper de la sienne. Pour la jeune femme avide de connaissances, les portes du monde des artistes, des galeristes, des commissaires et des collectionneurs s’ouvrent à elle!

HeleneCaroline se consacre alors à l’étude du marché international de l’art contemporain en Europe, en fréquentant des gens du milieu, en visitant les salons et les foires en France, en Belgique, au Luxembourg et en Allemagne. Ouverte aux opportunités créatrices, HeleneCaroline œuvre, par ailleurs, à titre de caméraman stagiaire, scénariste, technicienne en gestion de bureau et en intégration multimédia, infographiste, conseillère en droit d’auteur, rédactrice en chef d’une revue d’art, commissaire d’exposition, critique d’art, présidente directrice-générale d’Art Total Multimédia, chroniqueuse artistique… et plus encore. La liste est longue, témoignant ainsi de toute son implication dans diverses entreprises.

Avec tout ce bagage, la jeune femme est donc en mesure de constater la différence entre l’art européen et québécois. Elle comprend aussi pourquoi sa province natale est rarement représentée dans les grands salons européens et les salles de vente. Ayant l’œil pour déceler le potentiel d’exportation et étant pleine d’astuces pour rendre l’art plus vendeur auprès du public, HeleneCaroline se découvre un autre talent : celui d’agente d’artiste en arts visuels. « Je suis fascinée par l’élan créateur des artistes et par leur capacité à exprimer des sentiments, à rendre une émotion à travers un médium qui m’est inaccessible! »

En 1997, HeleneCaroline a cofondé le Collectif International d’Artistes ArtZoom (CIAAZ) qui permet aux artistes de partout de profiter d’une vitrine sur le monde à moindre coût. Toujours aussi concrètement, HeleneCaroline collabore bénévolement avec la Maison des Arts et de la Culture de L’Ancienne-Lorette en rédigeant des critiques et biographies d’artistes dans Le Journal de L’Ancienne-Lorette. C’est une véritable histoire d’amour qu’elle entretient avec la ville. Sa mère y a habité pendant 33 ans et, pour sa part, HeleneCaroline y a presque toujours vécu. Voilà pourquoi elle se dévoue au rayonnement du talent de L’Ancienne-Lorette.

Article paru dans Le Journal de L’Ancienne-Lorette, janvier 2010  – voir le document pdf

Écrit par Julie Rivard, auteur

2016-11-30T04:02:41-04:00

Archives