Dominic Tapin

Par HeleneCaroline Fournier

Dominic TAPIN est né en 1975 à Loretteville. Le dessin a toujours fait partie de sa vie. C’était sa façon de s’isoler du reste du monde lorsqu’il était plus jeune et de vivre dans un univers particulier qui s’est développé, par la suite, avec des cours d’art au Cégep. Pendant deux ans, il touche à plusieurs médiums : peinture, sculpture, installation, etc., mais c’est la peinture qui retient toute son attention. Il se cherche à travers différents peintres, sans toutefois se laisser influencer par eux. C’est par admiration, non par influence, pour Picasso et HR Giger qu’il passe du dessin à la peinture. L’acrylique s’impose à lui de par sa simplicité et sa rapidité de séchage. Quatre étapes composent ses créations : le fond musical sur lequel il crée, le dessin à l’échelle sur la toile, la création et composition des couleurs et le trait noir qui sépare toutes ses formes. C’est l’équilibre des couleurs dominantes avec un jeu d’ombres et lumières qui est l’étape la plus intéressante dans son processus de création. La peinture est perçue, pour Dominic TAPIN, comme un besoin vital d’expression. C’est également le besoin de s’évader du monde réel pour quelques heures et de créer quelque chose qui soit esthétiquement équilibré libre d’influence artistique particulière. On peut donc dire avec certitude que ses oeuvres sont la transcription d’une liberté créatrice née d’un besoin d’expression et d’évasion. La peinture fait partie intégrante de sa personnalité, au même titre que la musique et le sport – le hockey plus particulièrement. Il débute sa carrière artistique en 2006 avec la complicité et le soutien de son frère, Sylvain TAPIN (également artiste peintre), avec qui il expose à la Clef des Champs en 2006 et au Chalet Jules-Emond à Québec en 2007. Ce duo, bien loin de l’esprit de compétitivité, a contribué à développer, depuis leur première exposition ensemble, une activité artistique plus productive pour l’artiste. Aujourd’hui, Dominic TAPIN est membre du Collectif International d’Artistes Art Zoom (CIAAZ) et il est coté autant au Canada qu’en Europe. Son potentiel à devenir un artiste de niveau international est indéniable pour l’agent d’artistes qui va le suivre de très près pendant les prochaines années. «Ce n’est qu’une question de temps, à présent, puisque des gens ont misé sur lui pour le pousser dans les sphères les plus enviables du marché de l’art contemporain».

Critique d’art: Dominic TAPIN est un artiste qui a tout pour réussir. Il possède déjà une signature artistique et une démarche très pointue. C’est un artiste en voie de développement avec un excellent potentiel.

Tiré du catalogue de La Grande Exposition Internationale d’ArtZoom 2008

2016-11-30T04:02:45-04:00

Archives