Tout savoir sur le crayon Staedtler Mars Lumograph 100

Chronique No1 – Spécial dessin

Depuis plusieurs mois, Art Total Multimédia, expert en art, teste le matériel et les fournitures d’artistes afin de conseiller l’artiste en herbe, tout comme l’artiste confirmé. Cette chronique « spécial dessin » porte essentiellement sur le matériel touchant à cette discipline. Elle fait suite au « Défi 15 dessins 15 semaines » qui s’est déroulée du 1er juin au 14 septembre 2021 sur HEART, Au Coeur de l’Art, magazine des arts, auquel ont participé 15 artistes de France et du Canada.

Le crayon ne fait pas le dessinateur, tout comme l’habit ne fait pas le moine, mais certains outils sont plus efficaces que d’autres pour y parvenir. Il y a des incontournables que tout dessinateur devrait avoir sous la main et des outils méconnus qui pourraient néanmoins aider le dessinateur dans un travail plus technique.

Comme chacun sait, le dessin est la base de la communication. Face à une langue étrangère, quand les mots ne servent à rien, c’est le dessin sous forme de pictogramme qui permet de se faire comprendre. C’est d’ailleurs le premier art qu’on expérimente quand on est enfant. Être créatif est excellent pour la santé, notamment la santé mentale. C’est une excellente thérapie contre le stress et pour oublier les douleurs chroniques. Contrairement aux idées reçues, le talent en dessin se développe et il n’est jamais trop tard pour s’y mettre. Nul besoin donc d’avoir un talent inné pour saisir un crayon, dessiner et prendre plaisir à faire naître sur papier des idées tourbillonnantes, des sensations ou des émotions, des formes et des mouvements, des images… et des couleurs, car n’allez pas croire que le dessin se résume au simple crayon de plomb !

Du dessin à la peinture, il n’y a souvent qu’un pas à franchir. Il en va de même pour la sculpture, le design de mode, l’architecture, l’animation multimédia, la mise en scène cinématographique (avec le storyboad), la joaillerie, le design de mobilier, l’agencement paysager, etc. Le dessin est la base pour de nombreux arts majeurs. Il comprend un large éventail de techniques. De quoi susciter l’envie de prendre n’importe quel outil pour réaliser un croquis ou une esquisse.

Plusieurs marques sont des références en elles-mêmes pour un type de fourniture bien précis. Ainsi, Staedtler, par exemple, une marque allemande, est l’une des références en matière de crayons graphites et c’est un excellent moyen de débuter cette chronique «spécial dessin».

« Le Staedtler Mars® Lumograph® 100 »

Le crayon graphite de base pour le dessin

Le Staedtler Mars® Lumograph® 100, se distingue par sa couleur. Il est bleu royal avec un petit trait blanc et un bout noir sur lequel la dureté est inscrite en blanc. Il existe pour ce type de crayon graphite une vaste étendue de dureté. La gamme s’étend de 12B à 10H, en passant par le H, le F et le HB. C’est un crayon graphite haut de gamme pour l’écriture, le dessin et les croquis sur papier et polyester maté. Il est extrêmement résistant au bris grâce à la formation spéciale de la mine et à l’encollage. C’est du bois certifié, issu de forêts gérées durablement. Il a une forme hexagonale qui assure une bonne prise en main. Il peut s’acheter à l’unité (ou en boîte de 12 crayons identiques) ou, encore, en set de 6, de 12 et de 24 crayons différents.

Le graphite

Contrairement à la croyance, les mines ne sont pas en plomb, même si on les appelle à tort des «crayons de plomb», elles sont en graphite, qui est un minerai extrait du sol. C’est une forme naturelle du carbone pur. Le graphite peut être métallique, tendre et même un peu gras. Sa couleur varie du gris très très pâle au noir très très foncé.

Valeur de gris et échelle de dureté

Les plus noirs et les plus tendres sont les B (B, 2B, 3B, 4B, 5B, 6B, 7B, 8B, 9B, 10B, 11B, 12B), les plus pâles et les plus durs sont les H (2H, 3H, 4H, 5H, 6H, 7H, 8H, 9H 10H). Plus le chiffre est élevé, plus ils sont dans les extrêmes; le12B étant le plus noir, le 10H étant le plus pâle. Au centre de l’échelle, avec une dureté moyenne, se trouvent le H, le F et le HB. Des trois, le HB est le crayon le plus souvent utilisé; le tout usage, le plus polyvalent. Le H et le F étant tous deux un peu plus pâles que le HB. Ce dernier est le crayon qui permet le plus de nuances. Il est vraiment le crayon de base par excellence.

Avoir une grande étendue de valeur de gris permet d’obtenir un dessin très réaliste. Or, il faut savoir que le HB permet une bonne étendue de gris, du pâle au foncé, selon la pression exercée sur le support et il est parfait pour une taille à 23 ou à 30 degrés.

Une réputation de longue date

Johann Sebastian Staedtler posait en 1835 les fondements du groupe d’entreprises Staedtler actuel. En 1853, le fabricant de crayons de Nuremberg présentait ses produits à l’Exposition universelle de New York. Quelques années plus tard, les produits haut de gamme allemands étaient déjà appréciés en France, en Angleterre, en Italie, en Russie, en Amérique et en Orient. Pour Johann Sebastian Staedtler, la passion pour les crayons graphite est une histoire de famille. Son ancêtre, Friedrich Staedtler, a été pour la première fois mentionné en 1662 comme «fabricant de crayons» dans les livres de la ville de Nuremberg. Ses descendants n’ont fait que poursuivre son oeuvre.

Accessoires Staedtler adaptés au Staedtler, Mars® Lumograph® 100

Le taille-crayon et la gomme à effacer sont tout naturellement des accessoires qui vont de pair avec le crayon graphite. Il en existe plusieurs variétés, mais ce sera pour une prochaine présentation.

Les images dans cet article ne sont données qu’à titre d’exemples car il existe un vaste éventail de crayons graphites Staedtler et d’accessoires pour l’écriture et le dessin. Nous suggérons uniquement les fournitures que nous avons testées.


Suggestions d’achats pour ce type de fourniture d’artistes


VIDÉO SUR YOUTUBE – ABONNEZ-VOUS À LA CHAÎNE ART TOTAL MULTIMÉDIA

2021-10-07T08:48:08-04:00

Archives