UA-110462912-1

Archives

Suzanne Lavigne, une lumière intérieure

Cet article s’inscrit dans un projet de grande envergure qui s’appelle “Projet Inst’Art Ateliers” qui propose au public de deux continents différents la visite sur rendez-vous d’ateliers d’artistes. Débuté en 2014, ce projet a été présenté mensuellement sur Info-Culture et s’est poursuivi en 2015 et en 2016.  Cette initiative est celle d’HeleneCaroline Fournier. Tous les ateliers des artistes sont répertoriés sur le site Répertoire des Ateliers.

SUZANNE LAVIGNE, UNE LUMIÈRE INTÉRIEURE

Suzanne Lavigne est née en 1958 au Québec et vit à Cap-Rouge depuis 1984. Elle a toujours été fascinée par les couleurs et par le dessin. Elle a débuté la peinture progressivement pour s’y vouer entièrement par la suite. Depuis 1992, elle participe à des ateliers de création, de développement et de perfectionnement et suit des cours de peinture auprès d’autres artistes peintres québécois de renom. Elle a étudié en arts visuels à l’Université Laval, de 2006 à 2009, où elle a exploré plusieurs médiums et techniques. C’est une artiste qui participe à plusieurs symposiums par année. Elle expose également dans des expositions internationales tant au Canada que dans différents pays. Son travail a été récompensé par des prix et des distinctions depuis 2007. Tout récemment, en début d’année, elle était dans la revue Magazin’Art (no 102, hiver 2013-2014) où elle s’est fait connaître plus amplement à travers un style qui lui est propre. L’artiste est répertoriée dans plusieurs guides de cotation, tant en Amérique du Nord qu’en Europe. Depuis 2013, elle est cotée chez Akoun et répertoriée chez le leader mondial de l’information sur le marché de l’art, ArtPrice.

«Quand je peins, je rêve. Quand mon rêve a pris fin, je ne me rappelle plus ce dont j’ai rêvé. Mais le tableau reste, le tableau est la moisson du rêve».
– Friedensreich Hundertwasser

Suzanne Lavigne

L’atelier de Suzanne Lavigne est situé dans le demi-sous-sol de sa maison. C’est une pièce qui, selon elle, est assez vaste et convient parfaitement à ses actuels besoins d’artiste. La superficie de son atelier n’influence pas la dimension de ses toiles quoique, logiquement, pour concevoir une peinture de plusieurs mètres2, il faudrait un endroit encore plus vaste. Toutefois, l’environnement de travail a une importance capitale dans le processus de création puisqu’il lui faut beaucoup de calme, d’espace et de lumière pour se sentir confortable. En travaillant chez elle, elle peut ainsi entretenir plus facilement le calme nécessaire et si précieux. Son atelier est éclairé naturellement et artificiellement. «L’éclairage est plus qu’important !» Elle privilégie donc la luminosité naturelle. «Un travail réalisé en plein jour sera dans une palette (de couleurs) plus étendue». Selon l’artiste, «il paraîtra plus pâle, presque pastel, mais les bleus et verts paraîtront plus nuancés». Selon le conseil de l’artiste, en atelier, il faut miser sur un éclairage ni trop froid, ni trop chaud.

Ayant la chance de travailler dans un atelier suffisamment spacieux, Suzanne Lavigne avoue aimer parfois travailler à plat. «J’aime pouvoir circuler autour de ma toile et la tourner au besoin».

Un atelier bien rangé, zen, est forcément un lieu qui pousse à la détente et à la relaxation. «J’aime y mettre une musique de fond très relaxante». Suzanne Lavigne peut alors entrer dans sa bulle et lâcher prise sur les préoccupations de la vie quotidienne. Doucement, la créativité s’éveille et l’artiste peut s’y investir totalement. «Je dois donc être seule et je demande à ne pas être dérangée» pour ne pas sortir de cet état de création.

A part une musique de fond, l’atelier de Suzanne Lavigne est un univers silencieux. C’est aussi un endroit dont l’atmosphère contribue à entretenir l’inspiration. Après avoir enfilé des vêtements confortables pour peindre, l’artiste met sa musique zen et prépare ses couleurs. Après cette phase préparatoire, elle entre dans sa bulle pour plusieurs heures. «Je crois que l’atelier, inconsciemment, devient à l’image de son propriétaire»; il est en quelque sorte son miroir intérieur. C’est peut-être pour cette raison qu’on s’y sent si bien en tant que visiteur.

Suzanne Lavigne

 

Pour elle, l’atelier est un univers d’exploration et de découverte. «J’y réalise mes œuvres les plus marquantes». Peindre devant public lui arrive souvent, surtout l’été lors de symposiums, mais l’artiste termine toujours son œuvre en atelier, dans l’atmosphère zen nécessaire à la vraie créativité intérieure. En atelier, c’est là qu’elle fusionne avec sa peinture et représente des sentiments nés dans la quiétude de la solitude et dans la lumière de l’introspection.

Selon l’art pratiqué, chaque atelier est différent selon les besoins spécifiques à chaque discipline mais, toujours selon l’artiste, «le peintre cherchera avant tout la lumière».

L’atelier de Suzanne Lavigne est ouvert au public sur rendez-vous, il est situé au 1202, du Naturaliste à Québec. Le public intéressé à visiter son atelier peut la contacter. Des photos de l’atelier de Suzanne Lavigne sont également disponibles sur Instagram et Flickr. Sur Instagram, les curieux, amateurs d’art et collectionneurs peuvent suivre le hashtag #suzannelavigne pour avoir accès à d’autres photos régulièrement diffusées sur ce réseau social.

2016-11-30T04:02:36+00:00